Provoquer l’optimisme avec Ludovic

Ludovic Stephan est co-fondateur d’Hycaris, formation et coaching en équilibre mental et physique en entreprise. J’ai eu le plaisir de l’interviewer dans le cadre de ma série de podcast Un petit rayon de breizh et je délivre ici les points clés que j’ai retenus de cette entrevue.

Le bonheur c’est savoir être heureux ici et maintenant 🌞

Bonheur et optimisme vont de pair. Ludovic voit le bonheur comme profiter de l’instant présent et être bien ; l’optimisme, quant à lui, c’est savoir se dire que demain je serai heureux, là où je serai. L’optimisme est tourné vers l’avenir, être confiant que les choses vont se dérouler et qu’en toute circonstance, je serai heureux(se). Le bonheur, c’est voir le monde de façon positive, le verre à moitié plein. Si tu respires le positif, tu attires le positif, bonheur et optimisme sont inséparables. Tu ne peux pas être malheureux et optimiste. Si tu n’es pas bien ici et maintenant, il y a peu de chance que tu sois tourné(e) vers un avenir positif. Avant de devenir optimiste, j’étais dans un état d’esprit négatif, je n’étais déjà pas bien dans mon présent, ici et maintenant. Du coup, je ne pouvais pas envisager l’avenir de façon positive puisque j’étais bloquée dans le présent négatif. Et quand on est bloqué dans le négatif, le cerveau ne voit que ça, il n’envisage pas autre chose. Pour devenir optimiste, enlève le masque du négatif et regarde le positif.

“Que vous pensiez que vous pouvez le faire ou que vous pensiez que vous ne pouvez pas le faire, dans les deux cas vous avez raison.”

– Henry Ford

Il y a pleins de raisons d’être pessimiste 😫

Tout comme il y a pleins de raisons d’être optimiste, vous ne les avez pas vu ? Le monde change et il y a toujours de belles choses à trouver dans tout ce qui se passe. Si tu prends le temps de prêter attention à toutes les choses de ta vie, même petites, tu verras que tu peux toujours tirer du positif. J’ai un exemple tout bête en tête : je fais ma pâte à pizza moi-même de A à Z. Avant, j’achetais les préparations toutes faites et depuis peu, je me suis dit que je pouvais mélanger la farine, la levure et le sel puis ajouter l’eau tiède et l’huile comme demandait le paquet avant, simple non ? Ça a déjà marché mais manque de peau, cette fois-ci j’ai gâché un kilo de farine parce que ma pâte n’a pas levé… (une histoire de contact entre la levure et le sel) Sauf que : je n’avais plus de farine pour faire une nouvelle pâte et couvre feu oblige, les magasins étaient fermés. Panique… La soirée de retrouvailles en famille est à mettre aux oubliettes par ma faute… Je commençais à paniquer et à stresser, à culpabiliser de gâcher notre soirée même. Voyant que ma pâte était capricieuse, mon compagnon, lui, avait anticipé le plan B ! Je ne sais plus pour quelle raison, on avait acheté du pain de mie alors qu’on en mange jamais et il fallait le manger rapidement car la date de péremption arrivait. Il a donc proposé de transformer mes pizzas en bruschettas, avec les mêmes ingrédients. Non seulement c’était super bon, mais en plus ça nous a rajouté un menu à la carte. Tu vas me dire que c’est facile, anodin comme événement, ce n’est pas tragique. Oui, certes… Mais si vous vous entraînez sur des événements aussi simples, ça deviendra un réflexe pour les événements plus compliqués. C’est un entraînement qui commence avec des petites victoires, ça monte crescendo.

“Mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et avoir raison.”

– Jack Penn

L’optimisme pragmatique 🎬

Ludovic se qualifie d’optimisme pragmatique, c’est-à-dire tourné vers l’action. Être positif ne suffit pas, il faut provoquer, être actif par rapport aux choses qui arrivent. Si je ne bouge pas, j’ai beau être confiant et 100% positif, il ne se passera rien. Il faut construire des choses en parallèle des difficultés, ça ne vient pas tout seul. L’optimisme, ce n’est pas la panacée, le remède miracle qui changera ta vie. J’ai longtemps lu de nombreux livres sur le développement personnel, je me suis nourrie de nombreuses vidéos de personnes qui m’inspiraient et je pensais être sur la bonne voie, dans un bon état d’esprit. Un jour, j’ai rencontré une personne qui m’a fait un électrochoc en me montrant malgré elle, que je n’étais ni heureuse, ni optimiste. Alors, j’ai lu encore plus de livres pour me changer, sans succès. Je ne comprenais pas pourquoi… En fait, c’était tout simple : je n’avais pas actionné ce que je lisais. Je “consommais” de l’optimisme, sans jamais rien changer chez moi, sans actionner quoi que ce soit. Si tu ne mets pas en action, rien ne changera dans ta vie. Et le secret pour passer de l’intention à l’action, c’est la décision. Il faut beaucoup de culot et de volonté pour prendre cette décision et agir en fonction. Il faut une vraie envie et motivation pour changer. Si tu te complais dans tes malheurs, la décision ne sera pas facile. Une fois que tu auras vraiment pris cette décision, cet engagement avec toi-même, tu pourras agir en fonction. Sans décision, pas d’action. Sans action, ce ne sont que des paroles en l’air. Si tu es comme moi à l’époque, à te gaver de contenus sans changer, demande-toi si tu as vraiment envie de changer, honnêtement. Et si oui, prends une vraie décision, sans retour arrière et actionne-la.

“Une personne optimiste ne refuse pas de voir le côté négatif des choses ; elle refuse de s’attarder dessus.”

– Alexander Lockhart

(S’)Aimer ❤

Rien ne sert de se flageller si tu as un coup de mou, que tu es frustré(e), négatif(ve) pendant 5 minutes ! Raccroche-toi à l’amour des autres mais aussi l’amour de toi-même. Tu es une belle personne, éprouve de la gratitude pour les choses de la vie mais aussi pour toi. Si tu ne trouves pas les clés, fais-toi coacher. Prends soin de toi, de ton corps, c’est ton outil de travail, le moteur, il impact tout le reste. Dis quand ça ne va pas, communique, n’oublie pas que ce qui ne s’exprime pas s’imprime. S’exprimer soulage. Dis aussi quand ça va. Écris les choses positives que tu as vécu. Passer par le corps aide à l’imprégnation. Mets en place des routines pour conditionner ton cerveau. N’attends pas que le train passe, vis, saute dedans. Si tu ne sais pas où il va, ait confiance, derrière il y a toujours du positif.

“S’aimer soi-même est la meilleure façon de s’améliorer, et à mesure que la personne s’améliore, elle améliore le monde qui l’entoure.”

Luc Bodin, Ho’oponopono

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :